Accueil

 

Petit coup de pousse...

Apprends à conserver tes fleurs en bouquet.

Les fleurs et les plantes exigent comme tous les êtres vivants que l'on s'occupe d'elles. Votre tâche en sera d'autant plus facilitée que vous les aimerez ou leur porterez un certain intérêt. Car il est nécessaire de s'en occuper un peu tous les jours, pour qu'elles restent belles et fraîches.

 

Au départ, tout semble compliqué, mais en fait, ce qu'il faut faire repose sur trois éléments essentiels pour la croissance et la floraison des fleurs coupées : L’EAU, LA LUMIÈRE, ET LA TEMPÉRATURE.

L’EAU

LA LUMIERE

LA TEMPERATURE

 

Dès l'arrivée chez soi, il ne faut pas tout de suite déballer le bouquet que l'on vient d'acheter. En effet, le changement de température entre le magasin du fleuriste et chez soi peut abîmer les fleurs. C'est la raison pour laquelle les fleurs sont soigneusement emballées, dans du papier journal par exemple, pour retenir une certaine chaleur. Ainsi, il faut laisser les fleurs emballées un bon quart d'heure, dans l'eau, avant de commencer le travail.

RECOUPER

Quand il est enfin temps, on peut déballer le bouquet et couper les feuilles qui risquent de tremper dans l'eau. Seules les tiges doivent être dans l’eau.

 

 

Pour éviter que les bouts des tiges ne se bouchent et se dessèchent, il faut les retailler en biseau (en biais).

NOURRIR SES FLEURS

Il faut aussi, toujours utiliser de l'eau propre pour les fleurs. Celles‑ci fleurissent encore mieux si on ajoute à l’eau de la nourriture pour fleurs coupées. On en trouve en petits sachets chez les fleuristes. Attention, il faut respecter la dose.

UN PETIT TRUC

Il arrive que les roses et les tulipes

« baissent la tête ».

Il est facile d'y remédier en enroulant et en serrant fort les fleurs dans du papier journal et en plongeant la botte dans un seau d'eau pendant une nuit.

Ceci empêche l’évaporation de l'eau par les feuillages et sature la tige qui, désormais, reste droite.

TREMPER LES FLEURS MOLLES

Enfin, il faut éviter les courants d'air car ils assèchent les fleurs. En effet, exposées aux courants d'air, les fleurs évaporent plus d'eau qu'elles ne peuvent en absorber. Cela peut avoir pour conséquence, des fleurs et des feuilles qui retombent et deviennent molles.

 

Aussi, la proximité d'une source de chauffage est mauvaise pour la fleur, l'air chaud les desséchant.

 

L'emplacement retenu doit bénéficier d'une bonne lumière sans toutefois être directement au soleil, ce qui risquerait de les brûler.

 

COMMENT SOIGNER LES FLEURS COUPÉES ?

 

Voici maintenant quelques conseils pour les fleurs les plus connues.

 Retourne au sommaire en cliquant sur le trèfle

L’Association de la Fête de la Sainte Fleur

 

 

 

le lis

Il est très sensible à l'éthylène. Il convient de déballer très rapidement les lis, de retailler les bas de tige et de les mettre en eau. Pour ce qui est de la nourriture pour fleurs, il ne faut utiliser que la moitié de la dose indiquée, afin de ne pas provoquer le jaunissement des feuilles. Attention le pollen du lis fait des taches très difficiles à enlever, il peut être éliminé grâce à du papier collant ou à du ruban adhésif.

 

 

 

le freesia

Au moment de la vente, les tiges doivent être solides et une fleur au moins doit être éclose. Il faut retailler les bas de tige et mettre en eau. Le freesia apprécie la nourriture pour fleurs, mais craint l'éthylène.

 

 

 

le gerbera

Dès la livraison, il est indispensable de retailler les bas de tige. Les fleurs doivent être suspendues dans leur emballage les queues vers le bas, trempant dans un seau d'eau sur une longueur de 10 cm environ. Quand les tiges sont saturées d'eau retirer les fleurs de la boîte pour la mise en vente. Il est conseillé de mettre quelques gouttes de chlore dans l'eau.

 

 

 

le cymbidium

Ne jamais laisser cette fleur au sec, et ne pas la mettre au frais. Une nourriture pour fleurs coupées favorise la conservation et durcit les tiges. A noter que cette fleur est très sensible à l'éthylène.

 

 

 

la rose

Il faut retailler les tiges le plus rapidement possible et les plonger immédiatement dans l'eau. Une nourriture pour fleurs coupées favorise beaucoup la floraison. Les roses sont très sensibles à l'action des bactéries qui obstruent les vaisseaux et raccourcissent la durée de conservation. En supprimant une partie du feuillage, on limite l'évaporation d'eau.

 

 

 

le chrysanthème

Il est nécessaire d'enlever immédiatement les housses en plastique du fait de la sensibilité de cette fleur au botrytis. Le chrysanthème supporte mal le stockage au sec qui freine l'épanouissement. Il faut recouper en biseau les branches sur 3 à 5 cm, puis laisser boire les chrysanthèmes, en bottes, pendant quelques heures, au frais. L'adjonction d'un aliment pour fleurs coupées est recommandée.

 

 

 

l'œillet

Cette fleur est très sensible à l'éthylène. La proximité des fruits et légumes doit donc être évitée. Il est très important de retailler les bas de tige en biseau et d'ajouter une nourriture pour fleurs coupées à l'eau de trempage.

 

 

 

la tulipe

Cette fleur doit toujours être stockée en position verticale, une autre position entraînant une déformation des tiges. Les tiges doivent être retaillées sur 3 à 5 cm. Si les tiges sont molles, les enrouler serré dans du papier journal et les faire tremper dans de l'eau fraîche additionnée de nourriture pour fleurs coupées.

 

 

 

l’iris

Retirer les f1eurs fanées séchées 1e 1ong des tiges. L’iris est très sensible à l’éthylène. Certaines variétés s’épanouissent moins facilement que d'autres.

On peut les aider en décollant les bractées qui entourent les fleurs. Il est toujours préférable d'acheter les iris au bon stade de maturité.